Comment répartir le capital social entre associés ?

Print Friendly, PDF & Email

C’est une question récurrente lors de la création d’une entreprise entre plusieurs personnes. Bien évidemment, la répartition dépend de l’argent que l’on amène.  Mais lorsque l’on crée une entreprise, en général le capital de départ est bien souvent inférieur à 10 000 €. Aussi, comment décider combien apportera chacun ? Nous allons voir cela ensemble. Mais avant tout il faut bien savoir qui ont prend comme associé et pourquoi. Pour cela je vous invite à lire mon article sur le sujet.

 

1) Répartition égalitaire

Bien souvent, surtout quand les associés se connaissent très bien et décident de se lancer d’un comment accord, il est décidé de faire une répartition à part égale (50/50, 33/33/33 ou encore 25/25/25/25). Le but est bien souvent de renforcer la solidarité, la cohésion à l’intérieur de l’équipe fondatrice ? Mais dans les faits, le taux de réussite de ces sociétés est moins important que celles qui ont choisi une répartition inégalitaire.

 

2) Répartition inégalitaire

L’objectif est de donner une part en capital reflétant la contribution relative de chacun. Mais pour cela, il faut se forcer à aborder dès le début et en toutes franchises le sujet de la répartition du capital. Cela permet aussi de juger la qualité des associés.

Ensuite pour faire la répartition il faut analyser l’apport de chacun :

  • Concept de départ,
  • Validation du concept,
  • Rôles techniques
  • Rôles non-techniques
  • Position du CEO,
  • Expérience antérieure pertinente,
  • Expertise sectorielle.

Sans ce travail d’analyse, il ne sera pas possible de faire une répartition rationnelle et équitable. Et surtout cela donne un support de discussion et évite de porter le discours sur de l’émotionnel, du ressenti.

Ensuite, il faut définir trois catégories d’associés :

  • Les fondateurs qui consacrent l’intégralité de leur temps professionnel au projet. Ils acceptent de travailler sans salaires. Ils s’engagent à rester plusieurs années pour assurer le développement futur.
  • Les contributeurs. Ils apportent temps et expertises. Mais ils conservent d’autres activités professionnelles.
  • Les premiers salariés.

Les fondateurs se répartissent dans un premier temps l’intégralité du capital. Puis ils prévoient une enveloppe globale  qui sera attribuée aux deux autres catégories. Pour les salariés, les titres pourront être donnés sous forme de BSPCE.

Conclusion

Les sociétés qui font ce travail d’analyse de répartition des parts plutôt que faire une répartition égalitaire ont un meilleur taux de survie et un meilleur rendement en terme de valorisation à la sortie. Je pense que s’explique principalement par le fait que pour faire cette répartition, ils ont dû avoir une discussion franche et honnête qui à permis de poser de bonnes bases pour la collaboration future. Alors qu’avec une répartition égalitaire, le futur est rarement abordé ou pas aussi profondément. Ce qui peut provoquer des disputes entre associés.

 

J’espère que cela aura été très instructif pour vous. N’hésitez pas à partager votre expérience sur ce problème de répartition ou à partagez cet article.

A très bientôt.

Comment répartir le capital social entre associés ?
Cet article vous a plu ? Donnez lui une note 🙂

Je m’appelle Cédric Le Clézio. Je suis expert-comptable au sein du cabinet Expansium, à Paris. Je conseille des créateurs et des repreneurs de l’origine du projet (analyse de l’idée, réalisation d’audit de la cible…) jusqu’à la phase de création de la structure juridique (conseil dans le choix de la forme juridique, élaboration du business plan, mise en place des outils comptable et de gestion). Je leur apporte mon expérience tant sur le plan juridique, fiscal que sur le plan comptable.

Socialisez nous !

Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à vous inscrire au Blog !