Treez, l’interview du fondateur : Alexis Kryceve

Print Friendly, PDF & Email

Treez Alexis KryceveTreez commercialise un petit bracelet en bois et pour chaque bracelet vendu, ils plantent un arbre quelque part dans le monde. Nous avons fait un petit article la semaine dernière sur le financement participatif de Treez sur BlueBees.

Cette semaine, nous vous proposons une interview avec son fondateur, Alexis Kryceve.

 

 

 

.

– La Page BlueBees du projet (Crowdfunding) –

 

  • Tu as créé TREEZ, une entreprise à vocation sociale. Ce n’est pas ta première société dans ce secteur. Qu’est-ce qui t’a attiré à travailler sur des projets sociaux à ta sortie d’HEC ?

En fin de première année à HEC, j’avais le choix entre un stage ouvrier ou un stage humanitaire. J’ai choisi la 2e option et suis parti au Népal avec l’association Solidarité France Népal, une asso étudiante (qui existe toujours) dont l’objet consistait à faire de la formation de formateurs, dans les villages, pour diffuser une technique de construction de fours à foyers améliorés. Ces techniques permettent de réduire fortement la fumée dans les maisons et ont donc un impact positif sur la santé en particulier des femmes et des enfants.

Ce voyage, le premier que j’ai fait dans un pays dit du Sud, a été une expérience formidable et fondatrice. En dernière année à HEC, ensuite, j’ai fait la majeure Entrepreneurs. J’ai découvert une vraie passion pour l’entrepreneuriat.

En sortant de l’École, j’ai donc cherché à combiner ces deux passions et à trouver un projet qui peut me permettre de mettre ma soif d’entreprendre au service d’un projet « utile ». C’est comme ça que cela a commencé… ensuite je n’ai plus jamais pu imaginer participer à un projet professionnel qui n’aurait pas une finalité sociale. C’est tellement plus épanouissant ! 😉

 

treez-Alexis Kryceve

 

  • Comment t’es venu l’idée de TREEZ ?

 En 2009, j’ai participé avec d’autres entrepreneurs sociaux (Tristan Lecomte et d’autres), à la création de Pur Projet, un collectif dédié au développement de projets de reforestation dans différentes régions du monde. L’objet de Pur Projet, c’est de contribuer, par la promotion de l’agroforesterie, au développement de communautés locales et à la restauration d’écosystèmes dégradés.

Notre modèle consiste principalement à faire financer ces projets par des entreprises, pour plein de bonnes raisons et en générant des retombées positives pour leur activité.

Vers 2010-2011, j’ai trouvé dommage que nous n’ayons qu’une activité BtoB et j’ai eu envie de permettre au grand public également de participer à la grande cause que représente la reforestation. J’ai donc réfléchi à la création d’une marque et aux meilleurs produits possible pour incarner cette démarche. J’ai souhaité lancer des produits identitaires, désirables, fun, tendance, pas trop chers, adoptables par tous… et les bracelets m’ont semblé être le choix parfait. Ils avaient déjà démontré leur capacité à embrasser des causes (notamment les bracelets en silicone comme ceux lancés par Lance Armstrong ou Lady Gaga), et j’ai voulu lancer des bracelets éco-conçus, responsables comme un pied de nez aux bracelets en silicone réalisés dans des conditions et avec une traçabilité opaque…

 

  • Tu lances un emprunt en financement participatif sur Bluebees. Quel est le but de cette levée d’argent ?

Oui en effet, je cherche à récolter 30.000€ et nous en sommes à un peu plus de 20.000€ collectés. Il reste 20 jours pour boucler cette campagne ! L’objectif est de financer des recrutements et de la visibilité et d’aider à amplifier l’élan initié depuis le lancement de Treez. Nous souhaitons également développer et lancer de nouveaux produits, mais chuuuut…

 

  • Quelle est pour toi la principale motivation pour entreprendre ?

Pour mon cas personnel, il s’agit d’être capitaine de sa propre vie. Choisir sa vie professionnelle, emmener des gens avec soi, construire quelque chose en ne partant de rien. La dimension créative de l’entrepreneuriat est exaltante.

 

  • Quelles sont les clefs de réussite que doit posséder un entrepreneur ?

La première est, je crois, l’agilité. Il faut être capable de changer de cap et tenir la barre contre vents et marées, et ne pas s’entêter dans une idée vouée à l’échec. IL faut être capable de se remettre en cause en permanence et ne pas avoir peur de toujours repartir au front.

L’anticipation est également une force indispensable.

La persévérance, bien sûr, l’énergie. Une grande capacité d’improvisation, une dose de séduction et de bagout (l’entrepreneur est un peu comédien).

Et un bon mix entre rationnel et intuition, car il faut les deux.

Et il vaut mieux être grand, car on doit avoir les pieds sur terre et la tête dans les nuages… 😉

 

 

 Voici une vidéo qui explique le projet :

 

 

 

.

Je m’appelle Cédric Le Clézio. Je suis expert-comptable au sein du cabinet Expansium, à Paris. Je conseille des créateurs et des repreneurs de l’origine du projet (analyse de l’idée, réalisation d’audit de la cible…) jusqu’à la phase de création de la structure juridique (conseil dans le choix de la forme juridique, élaboration du business plan, mise en place des outils comptable et de gestion). Je leur apporte mon expérience tant sur le plan juridique, fiscal que sur le plan comptable.
Treez, l’interview du fondateur : Alexis Kryceve
5 (100%) 1 vote
Socialisez nous !

1 commentaire sur le sujet “Treez, l’interview du fondateur : Alexis Kryceve

Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à vous inscrire au Blog !