Se libérer de ses peurs

Print Friendly, PDF & Email

La peur est présente chez tout le monde. Avoir peur, c’est normal, c’est humain. Et c’est même plutôt sain. La peur évite de se jeter dans le vide sans parachute, la peur évite de traverser le périf aux heures de pointes. La peur nous protège bien souvent de nous-même. Mais parfois la peur peut-être bloquante voir devenir pathologique et devenir une phobie (comme l’agoraphobie, la claustrophobie, ophiophobie ou bien d’autres encore).

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre »

Nelson Mandela

Beaucoup de français disent vouloir créer leur entreprise, se mettre à leur compte. Mais peu passent à l’acte. Les raisons sont nombreuses. Déjà, il y en a une bonne partie, je pense, qui rêve de créer leur entreprise comme ils rêvent de gagner au Loto mais ils n’y jouent même pas. D’autres par contre aimeraient vraiment le faire. Mais ils ne réalisent pas leurs rêves. Ils sont bloqués par des peurs. Ces peurs peuvent être de différentes natures.

Je ne vais pas faire la liste des différentes peurs possibles dans cet article. Non, nous allons plutôt voir comment vaincre vos peurs pour enfin avancer sur votre projet.

Parfois, la peur est tellement forte qu’elle nous bloque au point de nous empêcher d’avancer. Et, dans ce cas-là, elle  devient néfaste. Mais il est possible de lutter contre ces peurs. S’il existe des moyens de vaincre des phobies telle que la peur de l’avion, il n’y a pas de raison de ne pas vaincre la peur de vous lancer.

 

Comment vaincre ses peurs

Nous allons voir comment les vaincre grâce à un petit exercice simple. L’objectif va être d’affronter vos peurs et non de les éviter !

Aussi, la première chose à faire est de bien identifier ces peurs qui vous freinent. En effet, l’un des principaux moteurs d’une peur c’est l’imagination. Bien souvent nous avons peur de quelque chose qui n’est pas encore arrivé et qui n’est même pas sûr de se produire ! L’incertitude du futur peut être angoissante. On s’imagine les pires choses. Le changement en lui-même fait peur. L’irrationnel prend alors le pas sur le rationnel.

Par exemple : la peur d’échouer, la peur de ne pas être capable de gérer votre entreprise, la peur de perdre votre argent, la peur que votre idée soit mauvaise,…

Ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres.

Une fois listées l’ensemble de vos peurs, vous allez faire un petit tableau avec trois colonnes.

  • Dans la première vous indiquez une de vos peurs.
  • Dans la deuxième, vous listez ce qui pourrait arriver si cette peur se concrétisait.
  • Dans la troisième, vous indiquez ce que vous pouvez faire pour remédier aux conséquences.

C’est un petit travail tout simple mais qui a une très grande vertu. Celle d’identifier et de nommer vos peurs. Or bien souvent dans une peur ce qui bloque le plus c’est le côté irrationnel. De plus en identifiant bien les conséquences, cela vous permet de bien relativiser votre peur mais aussi et surtout de trouver des solutions.

Une fois identifier vos peurs, n’hésitez pas à faire quelques petits exercices afin de les maîtriser.

Un petit exemple : si vous avez peur d’affronter de futurs clients pour vendre, commencez par allez vers les autres. Par exemple, si vous êtes un homme, essayez d’aller d’aborder des femmes dans la rue et d’obtenir leur numéro de téléphone. Vous pouvez aussi aller dans un bar seul et essayez de lier connaissance avec d’autres clients. Le but est de vous habituer à faire quelque chose qui vous effraie afin de vous habituer. Il y aura des échecs mais sans aucune conséquences. Une femme refuse de vous parler ? Pas grave, essayez avec une autre. Un vendeur ne vend pas à chaque personne qui rentre dans son magasin !

Vous pouvez aussi commencer à améliorer certaines des lacunes que vous auriez détectées. Par exemple, si vous avez peur de ne pas savoir gérer correctement votre entreprise, prenez des cours de gestion. Il existe plein de solutions pour cela et parfois pour un coût très faible.

Si vous avez peur de tout perdre, il y a une petite anecdote que j’ai entendue dans une vidéo sur YouTube. Un startuppeur racontait qu’il avait cette peur avant. Une de ses amis avec qui il lui en parlait lui demandait :

  • et si tu échoue qu’est ce qui se passera ?
  • Je n’aurais plus d’argent lui répondit-il.
  • Et ?
  • Je risque de me retrouver à la rue ?
  • Et ? Tu crois que tu ne pourrais pas t’en sortir ?
  • Je n’en sais rien !
  • Tu n’as qu’à essayer ! Je te dépose dans une ville où tu ne connais personne, sans argent et je reviens te chercher deux jours plus tard.

Et il a fait l’expérience ! Il a fait la manche durant deux jours. Il a tellement bien réussi que la deuxième nuit, il a pu se prendre une chambre d’hôtel. Cela l’a rassuré. Et il s’est lancé. Cela peut paraître excessif comme expérience. Mais je trouve l’exemple très intéressant. Il faut savoir sortir de sa zone de confort pour dompter une peur !

 

Conclusion 

Il y a peu de peurs qui ne s’apprivoisent pas. Il faudra vous y mettre sérieusement. Mais il n’y a aucune raison que vous n’y arriviez pas !

Si vous souhaitez avoir le document PDF du tableau d’analyse de vos peurs, cliquez ici c’est gratuit.

Je m’appelle Cédric Le Clézio. Je suis expert-comptable au sein du cabinet Expansium, à Paris. Je conseille des créateurs et des repreneurs de l’origine du projet (analyse de l’idée, réalisation d’audit de la cible…) jusqu’à la phase de création de la structure juridique (conseil dans le choix de la forme juridique, élaboration du business plan, mise en place des outils comptable et de gestion). Je leur apporte mon expérience tant sur le plan juridique, fiscal que sur le plan comptable.
Se libérer de ses peurs
Cet article vous a plu ? Donnez lui une note 🙂
Socialisez nous !

Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à vous inscrire au Blog !