Deuxième loi de la réussite : L’échec n’existe pas

Print Friendly, PDF & Email

Cette loi est extrêmement importante, surtout pour nous Français ! En effet, dans notre éducation, l’échec n’est pas accepté. Au contraire, il est même sanctionné. A l’école, si vous ratiez un exercice, vous aviez une mauvaise note.

Qu’entend Anthony Robbins par « l’échec n’existe pas » ? Il veut dire par là que rater quelque chose n’est pas une fin en soi. Cela fait parti du chemin qui mène à la réussite. Tous ceux qui ont réussi ont connu des échecs. Les exemples sont très nombreux. Mais prenons en juste un.

Steeve Jobs : Ancien patron d’Apple. Il a permis à Apple de devenir la société la plus chère de tous les temps (la première a dépassé les 1000 milliards de valeur boursière !) et la aussi la plus riche (près de 250 milliards de $ de trésorerie !). Pour info, les revenus de l’Etat français sont de 247 milliards d’€. On peut dire que le parcours de Steeve Jobs est exceptionnel. Pourtant Steeve Jobs a connu de nombreux échecs !

Chez Apple, il a créé le Mac Intosh, ordinateur révolutionnaire. Mais ce fut un échec commercial. Trop chère, pas assez de mémoire vive. Cela a abouti à son licenciement de chez Apple, la société qu’il avait fondé moins de 10 ans auparavant.

Après son éviction de chez Apple, il a voulu créé un nouvel ordinateur révolutionnaire, il a fondé la société NEXT. Il a aussi racheté la société Pixar à Georges Lucas. Pour Next, il a dû se résoudre à vendre la partie hard ware pour éviter que la société ne dépose le bilan. Les ventes d’ordinateur n’ayant jamais décollé. Pour Pixar, vous allez me dire, cela a été un gros succès. Oui et non. A la base, quand Steeve Jobs a racheté Pixar, c’était pour le logiciel développé en interne et qui permettait de créer des animations. Il voulait le commercialiser ainsi qu’un ordinateur dédié à l’animation informatique. Ce fut un bide. La société Pixar était si mal en point, que Steeve Jobs comptaient l’arrêter et ne plus y injecter d’argent. Puis il y eu e contrat avec Disney et le succès du premier Toy Story. Puis Apple racheta Next pour son logiciel d’exploitation. Cela permit à Steeve Jobs de réintégrer Apple et de relancer la firme.

Steeve Jobs a donc connu de gros échecs. Beaucoup de personnes auraient pu ne pas s’en relever. Mais Steeve Jobs a persévéré. Il a aussi tiré des leçons de ses échecs. Il avoue lui-même que son licenciement d’Apple fut une grande chance !

Thomas Edison disait « je n’ai pas échoué, j’ai trouvé 10 000 façons de ne pas y arriver ».

Anthony Robbins cite un dicton :

« Le succès est le fruit d’un bon jugement.

Le bon jugement est le fruit de l’expérience.

L’expérience est souvent le fruit d’erreurs de jugement. »

Aussi après un échec, il y deux choses à faire :

  • S’accrocher et persévérer,
  • tirer des leçons de vos erreurs.

Avoir peur d’échouer est malheureusement l’un des principaux freins pour la majorité d’entre-nous. Il faut donc arrêter de voir l’échec comme quelque chose de malsain. L’échec fait partie de la vie. Dans un prochain article, je parlerai de comment se libérer de nos peurs.

Je terminerai par une citation de Winston Churchill : « le succès, c’est se promener d’échecs en échecs tout en restant motivé. »

Pour en savoir plus, lisez le livre « les 11 lois de la réussite ».

Si l’article vous a plu, partagez-le !

N’hésitez pas à mettre des commentaires.

Encore merci pour votre lecture et à très bientôt pour un autre article

s’inscrire à la newsletter

Deuxième loi de la réussite : L’échec n’existe pas
Cet article vous a plu ? Donnez lui une note 🙂

Je m’appelle Cédric Le Clézio. Je suis expert-comptable au sein du cabinet Expansium, à Paris. Je conseille des créateurs et des repreneurs de l’origine du projet (analyse de l’idée, réalisation d’audit de la cible…) jusqu’à la phase de création de la structure juridique (conseil dans le choix de la forme juridique, élaboration du business plan, mise en place des outils comptable et de gestion). Je leur apporte mon expérience tant sur le plan juridique, fiscal que sur le plan comptable.

Socialisez nous !

Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à vous inscrire au Blog !