Comment choisir un bon indicateur de mesure ? SMART !!!

Print Friendly

Comment choisir un bon indicateur de mesure ? SMART !!!

Dans une entreprise, il est important de mesurer les actions mis en œuvre, pour connaître leur degré d’avancement, la qualité de la réalisation. Sans unité de mesure fiable, impossible par exemple de donner une rémunération correcte à des commerciaux, difficile de motiver ses équipes.

Alors qu’elles doivent être les caractéristiques essentielles d’un indicateur ou d’un objectif ?

Il faut utiliser la méthode SMART. Ce mot anglais qui signifie « intelligent », est un moyen mnémotechnique pour se rappeler des paramètres d’un bon indicateur.

C’est un outil très utilisé dans le management et la gestion de projet.

 

Pour un indicateur :

Significatif : il avoir une importance dans l’action à mener.

Mesurable : il doit pouvoir être mesurer facilement et surtout de manière fiable.

Acceptable : il doit être accepté par le ou les personnes qui vont se voir appliquer cet indicateur

Responsable de l’indicateur : le responsable doit être clairement identifier.

Temporellement défini : il est indispensable de donner une date butoir pour atteindre les objectifs.

 

Si un seul de ces critères n’est pas rempli, il sera impossible de se servir efficacement de cet indicateur.

 

Pour un objectif :

Spécifique

Mesurable

Atteignable

Réaliste

Temporellement défini

 

Concrètement qu’est-ce que cela veut dire ?

Spécifique ou significatif : l’indicateur utilisé doit être dépendre d’un collaborateur, d’une équipe. L’ensemble des éléments doivent être maitrisé par eux et uniquement par eux. Il doit être important, centrale dans la réalisation de l’objectif. En effet, quel intérêt par exemple de mesurer le nombre de kilomètre parcouru pour un commercial. Certes il est par définition souvent en déplacement. Mais ce n’est pas cela qui va le rendre plus efficace économiquement.

Mesurable : la mesure de l’indicateur ou de l’objectif ne doit faire l’objet de remarque, d’approximation. La mesure doit être incontestables et reconnus comme tels par le collaborateur, l’équipe.

Atteignable ou acceptable : comme le dit le proverbe, à l’impossible, nul n’est tenu. Les objectifs doivent donc être réalisable et ne dépendre que de la motivation du collaborateur. En effet, mettre un objectif irréaliste n’aura pour effet que de démotiver votre personnel. Ce qui ira à contre-courant de votre objectif. Les indicateurs/objectifs doivent être accepté par le collaborateur.

Réaliste : Idem que le point précédent. Même si le collaborateur a accepté les objectifs, il faut que ceux-ci soient réaliste.

Responsable de l’indicateur : sans responsable clairement désigné, il n’y aura pas de prise de responsabilité.

Temporellement défini : l’objectif, l’indicateur doit avoir des dates butoirs claires (avec la possibilité de mettre des dates intermédiaires). Sans date claire, vous ne pouvez pas reprocher le non-respect de l’objectif.

 

 

 

Je m’appelle Cédric Le Clézio. Je suis expert-comptable au sein du cabinet Expansium, à Paris. Je conseille des créateurs et des repreneurs de l’origine du projet (analyse de l’idée, réalisation d’audit de la cible…) jusqu’à la phase de création de la structure juridique (conseil dans le choix de la forme juridique, élaboration du business plan, mise en place des outils comptable et de gestion). Je leur apporte mon expérience tant sur le plan juridique, fiscal que sur le plan comptable.
Comment choisir un bon indicateur de mesure ? SMART !!! 4.00/5 (80.00%) 2 votes
Socialisez nous !

2 commentaires sur le sujet “Comment choisir un bon indicateur de mesure ? SMART !!!

  1. Je suis Datolo Koné, Je suis specialiste en conception et mise en oeuvre de projet en santé. Pour ma part l’objectif doit être SMART mais l’indicateur demande encore plus de caractéristiques à savoir fiable reproductible, accessible, sensible, acceptable, quantifiable et spécifique (voir plus)
    Juste une contribution

Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à vous inscrire au Blog !