10 conseils pour faire échouer votre entreprise !

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon premier eBook que je viens de sortir.

Il s’agit de « les 10 commandements pour faire échouer votre entreprise à coup sûr ».

Bien évidemment, il ne s’agit pas de vous conseiller de faire ces 10 erreurs ni de faire couler votre boîte. Mais je suis parti d’une idée toute bête. Ne dit on pas que l’on apprend beaucoup de ses erreurs ? Alors je me suis dit que l’on pouvait aussi apprendre des erreurs des autres !

Les avantages ? gain de temps et gain d’argent (car les erreurs coûtent toujours de l’argent !!!).

Si cela vous intéresse, téléchargez mon eBook. C’est gratuit !

Et s’il vous a plu n’hésitez pas à mettre un commentaire pour me le dire. J’ai d’autres eBook en préparation.

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir le sujet de eBook « les 10 commandements pour faire échouer votre entreprise à coup sûr » je vous invite à voir notre formation ou notre livre.

Bonne lecture

Comment faire échouer votre entreprise à coup sûr ?

Pour le savoir, téléchargez notre eBook GRATUIT

rendre son entreprise plus performante

La rentabilité et la trésorerie de votre entreprise sont insuffisantes.
Pourquoi et comment faire pour les améliorer ?

Vous avez du mal à mobiliser vos salariés et mesurer leur performance.
Comment faire ?

Vous travaillez trop dans votre entreprise !
Comment la faire fonctionner de manière plus autonome ?

 Toutes ces questions vous sont familières ?

Nous avons créé, pour vous, la formation 5 jours pour réussir

Une formation pour les dirigeants faite par des dirigeants

L’objectif de la formation

  1. Vous permettre de mieux appréhender votre métier de « chef d’entreprise ».
  2. vous faire travailler sur plutôt que dansvotre entreprise.
  3. Vous permettre d’avoir une meilleure visbilité sur la rentabilité et la trésorerie de votre entreprise.

Notre programme se fait sur 5 jours à raison d’une journée par mois.

Pourquoi ce format ?

Notre but n’est pas de vous apporter un savoir. Notre but est que vous rendiez votre entreprise plus performante, plus rentable, plus autonome.

Aussi avec notre format, vous avez un mois pour mettre en pratique ce que nous vous avons appris lors de la formation.

Cette formation est tirée de notre livre « Réussir, c’est possible ! ».

Dans le livre, nous vous apportions les clefs, les outils pour faire de votre vie de chef d’entreprise une réussite tant sur le plan financier que personnel. Avec la formation, vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas les mettre en pratique !

Journée 1 : PILOTAGE

Identifier les fondamentaux de la réussite d’une entreprise

  • Créez votre propre tableau de bord de pilotage
  • Augmentez votre efficacité et votre sérénité

Journée 2 : ORGANISATION

Améliorer l’organisation et le management de votre entreprise

  • Optimisez le fonctionnement de votre entreprise
  • Améliorez l’implication et l’efficacité de vos salariés

Journée 3 : COMMERCIAL

Développez votre chiffre d’affaires sans nuire à la rentabilité

  • Structurez votre fonction marketing
  • Développez votre chiffre d’affaires

Journée 4 : PRODUCTION

Produire ce qui a été vendu en améliorant votre productivité

  • Produisez plus et mieux (productivité)
  • Utilisez les dernières technologies

Journée 5 : GESTION

Connaître votre rentabilité, anticiper votre trésorerie

  • Connaissez précisément votre rentabilité
  • Anticipez vos fluctuations de trésorerie

 

Pourquoi mettre en place un budget de trésorerie dans votre entreprise ?

Pour beaucoup d’entrepreneurs, la rentabilité est la condition essentielle à la réussite de leur entreprise. Mais malheureusement ce n’est pas la seule condition. En effet, la rentabilité ne sert à rien si elle ne se transforme pas en trésorerie. De plus, il n’est pas rare de voir des entreprises rentables être en difficulté voir déposer le bilan !
Ainsi, pour qu’une entreprise soit viable, elle doit reposer sur deux jambes :
– La rentabilité
– La trésorerie
Mais tout comme une activité rentable n’est forcément viable tant qu’elle ne se transforme pas en cash, une trésorerie positive n’est pas forcément signe d’activité rentable. Ainsi une entreprise en forte croissance dont les clients payent comptant aura une trésorerie importante du fait du décalage de paiement de ses fournisseurs mais son activité pourra être déficitaire.
Aussi, un dirigeant n’a pas le choix ! S’il veut gérer efficacement et sereinement sa société, il doit mettre en place un budget de trésorerie et calculer précisément sa rentabilité.
Ainsi, il pourra prendre des décisions en toutes connaissances de causes et non plus à l’ « instinct » comme le font de trop nombreux chefs d’entreprises.
Afin de faciliter la mise en place d’un budget de trésorerie, nous avons créé une formation afin de vous permettre de le mettre en place facilement. Notre méthode vous permettra aussi de mieux connaître vos coûts et donc de mieux calculer vos marges. Surtout, la formation ne s’arrête pas à la mise en place de votre tableau de trésorerie prévisionnelle. Nous vous apporterons aussi des outils, des techniques pour optimiser votre BFR, votre trésorerie.
Le but est de vous permettre de gérer votre entreprise plus sereinement tout en générant plus de trésorerie afin que vous puissiez vous payer correctement, que vous puissiez investir dans le développement de votre entreprise.
La formation sera disponible en ligne courant septembre à l’occasion du salon SME (salon des micro-entreprise) de Paris. Si vous souhaitez être tenu au courant, remplissez le formulaire suivant :

KULTUR STARTUP est de retour !

Bonjour à toutes et à tous !

J’espère que vous allez bien. Je tiens à remercier tous ceux qui nous suivent depuis le lancement de KULTUR STARTUP malgré le peu de nouveauté ces derniers mois. Je m’en excuse. J’ai été pris par pas mal de choses tant sur le plan personnel que professionnel.

cet article va être l’occasion pour moi de vous présenter les nouveautés.

1- Ouverture d’un local

Nous avons déménagé. Nous avons un local dans le 11éme au 36 rue Sedaine (Ligne 9 : métro Voltaire ou Ligne 5 : métro Breguet-Sabin ). Avec une vitrine donnant sur la rue. Nous pouvons ainsi organiser des événements autour de entrepreneuriat. C’est un quartier et une rue en plein renouveau. Il y a quelques nouvelles boutiques très sympa :

– EMMA DUVERE 39 rue Sedaine 75011 pour les gourmands : elle fait de très bonnes pâtisseries (macarons, financiers, cookies, …). J’adore sa tarte au citron !

– LA MAISON DU BARMAN pour les professionnels ou les passionnées des cocktails. Le patron, un italien très sympa, vous apportera ses conseils sur le matériel à acheter et sur des recettes de cocktails. Il a plein de beaux projets dans les cartons. Je vous tiendrais au courant au fil de l’eau.

LE VESTIBULE un petit café avec une décoration intérieure très sympa, des jus de fruits bio, des encas délicieux.

– ESPRIT 50CL pour les amateurs de bonnes bouteilles d’alcool. La je ne serais pas bon conseil car je ne bois que très rarement. Mais une boutique qui donne envie d’entrée et de découvrir toutes ces bouteilles.

Et pleins d’autres encore à venir.

 

2- la création d’un groupe Meetup

Afin de pouvoir organiser plus facilement nos événements, nous avons créé un groupe MEETUP. Il y a déjà 1 135 membres au moment où j’écris cet article.

Si vous souhaitez être tenu au courant de nos événements, inscrivez vous sur KULTUR STARTUP MEETUP.

Notre dernier meetup a porté sur la création d’un groupe sur le développement personnel. Nous allons en faire d’autres sur la gestion de trésorerie, sur la gestion d’entreprise dans les mois qui viennent.

Si vous souhaitez organiser des évènements n’hésitez pas à me contacter directement par le groupe meetup.

 

3- Lancement de formations

Suite à la publication du livre « Réussir, c’est possible ! », nous avons décidé de lancer une formation pour vous aider à mettre en pratique ce qu’il y a dans le livre. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à nous contacter par 5 jours pour rendre votre entreprise plus performante !.

Mais cette formation n’est que la première d’une série que j’espère longue. La prochaine sera consacrée à la gestion de trésorerie dans les TPE.

Conclusion

Voici les trois principales grandes nouveautés pour 2017. D’autres sont en préparations. Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure de l’avancement de nos différents projets. Si vous avez des besoins particuliers, des souhaits, si vous souhaitez faire parler de votre projet, contactez nous pour en discuter.

 

Gérer sa trésorerie soi-même ou la sous-traiter, quelle est la bonne solution ?

Peu de dirigeant de petites et moyennes entreprises ont mis en place un budget de trésorerie prévisionnelle au sein de leur entreprises ont mis en place un budget de trésorerie prévisionnelle au sein de leur société. Alors que c’est un des outils indispensable pour la prise de décision et la bonne marche de l’entreprise.

Une des raisons souvent invoquée par les dirigeants est le souhait de sous-traiter cette tâche comme par exemple auprès de leur expert-comptable. Mais leur expert-comptable ne propose pas ce service. Mais vouloir sous-traiter cette tâche n’est pas la bonne solution pour votre entreprise et pour vous !

Tout d’abord, du point de vue de l’expert-comptable, proposer ce service à un prix convenable pour une petite entreprise est compliqué. Le suivi d’un budget de trésorerie doit se faire régulièrement (au moins une fois par semaine). De plus, cela nécessite d’avoir accès à de multiples informations comptables (factures), commerciales (devis, bons de commandes, …). Tout cela fait qu’il sera difficile à un expert-comptable de le faire à un prix acceptable pour le client.

Ensuite, sous-traiter la tenue d’un budget de trésorerie, c’est sous-traiter la gestion de son entreprise. En effet, tenir un tableau de trésorerie ne se limite pas à connaître votre trésorerie prévisionnelle. Il vous servira à prendre des décisions de gestion, à tester leur impact. Si vous sous-traitez la tenue de votre projet, vous serez dépendant de cette personne. Vous aurez plus de mal à utiliser le tableau, et à en tirer les informations nécessaires à la gestion de votre entreprise.

En tant que dirigeant, vous êtes le pilote de votre société. Et vouloir sous-traiter le budget de trésorerie, c’est vouloir sous-traiter le pilotage de votre entreprise. Déléguer est un acte normal pour un chef d’entreprise. Mais il faut savoir déléguer les tâches non stratégiques. Or le budget de trésorerie est une tâche stratégique.

La trésorerie : cause principale de la défaillance des entreprises

La France voit chaque année environ 60 000 entreprises faire faillite. Les raisons de ces défaillances sont multiples. Mais la principale cause (entre 1/4 et 1/3 des défaillances) est due à des problèmes de trésorerie. Ces problèmes de trésorerie sont multiples, défaillance ou retard de paiement de clients, mauvais investissements, endettement trop élevés, …
Mais cela pourrait être très souvent éviter grâce une gestion de trésorerie digne de ce nom. C’est-à-dire une gestion de trésorerie permettant de connaître le niveau de votre trésorerie à 30, 90 ou 180 jours. Une gestion de trésorerie qui vous permettrait de voir très rapidement si les paiements clients dérapent.
Malheureusement cela est rarement mis en place surtout dans les petites entreprises. Alors même que ce sont elles qui sont les plus fragiles face à des problèmes de trésorerie. Bien évidemment, les problèmes de trésorerie sont rarement la seule cause de la défaillance de l’entreprise. Mais cette cause peut être facilement combattue et prévenue avec la mise en place d’un tableau de trésorerie prévisionnelle.
Juste pour rappel, le tableau de bord est l’un des deux outils de gestion indispensable à tous chef d’entreprise. L’autre étant un tableau de bord de gestion afin de suivre la rentabilité de l’entreprise.
La mise en place de ce tableau de trésorerie paraît complexe à bon nombre de dirigeants. Mais avec une bonne méthodologie, il est très facile à mettre en place. Mais surtout, il apporterait une grande sérénité dans la gestion de votre entreprise en ayant toujours une bonne connaissance de votre niveau de trésorerie future. Il vous permettra aussi de mettre en place les solutions adéquates en cas de baisse importante de cette trésorerie si précieuse.

5 jours pour rendre votre entreprise plus performante !

Vous êtes dirigeants, chefs d’entreprises et vous avez des préoccupations comme :
Au regard de vos efforts, votre rémunération est parfois insuffisante :

comment l’augmenter sans pénaliser l’entreprise ?
Vous aimeriez échanger avec d’autres chefs d’entreprise :

dans quel contexte les rencontrer efficacement ?
Nous vous proposons une formation créée spécialement pour vous !
OFFRE PROMOTIONNELLE POUR LE SALON SME
-20 % jusqu’au 30 septembre 2017
ATTENTION PLACES LIMITÉES
Pour la découvrir, cliquez sur le lien suivant !

Formation pour les dirigeants

Vous voulez plus de renseignements ?

Retournement d’entreprise : les zones d’improductivité

Comme nous l’avons vu dans un article précédent, les causes de défaillance d’une entreprise sont nombreuses. Lorsque l’on travaille sur le redressement de société, nous allons rechercher les causes de défaillance. Une idée reçue très répandue est que chaque cas de redressement est spécifique et empirique. C’est faux. Comme en médecine, il faut faire un diagnostic. Et en fonction des maux découverts, on applique le traitement adéquat.
Dans cet article, il ne va pas s’agir de voir tous les maux possibles. Nous allons voir une cause qui est présente dans la majorité des cas de défaillance quel que soit le type d’entreprise ou son secteur.
Il s’agit de la non-productivité. Il ne s’agit pas d’activités déficitaires. Mais de cas où une tache réalisé dans l’entreprise dont le coût est supérieur ou dont son efficacité est moindre que celui de la concurrence. Attention : il ne s’agit pas uniquement de la partie production. Mais de l’ensemble des processus de l’entreprise (Vente, Marketing, Administration, Achat,…). Les coûts de production ne représentent généralement plus la part la plus importante du prix de revient.
Pour déterminer les zones de non-productivité, il faut les comparer avec celles des sociétés concurrentes. En effet, comme en général, une entreprise est sur un secteur concurrentiel, le fait d’être plus chère ou moins efficace sur certains processus la fragilise et elle finira par disparaître.
Remedier à ces zones de non-productivité nécessite une remise à plat des processus défaillants. Cela peut parfois impliquer un changement important du modèle économique. C’est une étape longue et ne portera ses fruits que sur la durée. Il s’agira parfois d’abandonner certains processus en interne et d’avoir recours à de la sous-traitance (ou l’inverse). Il faut parfois adapter le processus à la nouvelle situation de l’entreprise.
Il peut s’agir de rendre la société plus flexible. Les solutions à adopter vont dépendre bien évidemment des services affectés par cette improductivité.
Mais un point important est qu’il faut s’attaquer aux problèmes le plus tôt possible. Comme nous l’avons écrit plus haut, la résolution de ces problèmes prendra du temps. Il faut donc que l’entreprise puisse faire face financièrement et donc qu’elle ait une trésorerie suffisante.
Rejoignez notre formation “5 jours pour réussir” afin de rendre votre entreprise plus efficace.

Merci d’avoir télécharger notre Ebook

Bonjour,

Vous venez de vous inscrire pour recevoir notre eBook « Les 10 commandements pour faire échouer votre entreprise à coup sûr ».

Pour le lire, il vous reste une dernière étape à réaliser.

Vous allez recevoir un email d’ici quelques minutes (si vous ne recevez rien, pensez à vérifier dans vos spams). Dans cet email, il y aura un lien pour télécharger notre eBook.

Nous vous souhaitons une bonne lecture en espérant qu’elle sera très instructive.

En attendant, je vous invite à parcourir notre blog. Nous mettons régulièrement des articles en ligne à destinations des créateurs et des dirigeants d’entreprises.

Cordialement